La sérendipité

La sérendipité est un phénomène complexe. C’est l’art de découvrir, inventer et créer ce à quoi on ne s’attend pas. Il signifie que l’on trouve quelque chose que l’on n’avait pas cherché, à partir d’une observation surprenante, que l’on a pu expliquer correctement. Ce mot est plus instructif que «hasard heureux». Ce qu’on apprend généralement à l’université, c’est l’inverse, la «non-sérendipité», c’est-à-dire trouver ce que l’on cherche, alors que l’art crucial de trouver le non-cherché joue un rôle très important dans la science, ou la technique. Dans les disciplines expérimentales, comme la chimie, la physique, la géologie, la médecine, l’astronomie, la technique et les arts, les exemples de sérendipité sont fréquents. Dans ces domaines, il est plus facile de voir et de tester si on a découvert quelque chose que l’on ne cherchait pas.

Continent science, sur France Culture, y consacre sa dernière émission.

One Comment

  1. Posted 06/09/2012 at 16:28 | Permalink

    Sympathique effet qu’aura produit pour moi la sérendipité du web aujourd’hui. Je cherchais à me rappeler le nom d’un jeune et brillant mathématicien pour l’une de mes étudiantes en design graphique qui travaille sur la façon dont sont considérées socialement les mathématiques. Je demande donc à Google de faire fonctionner son tri algorithmique à l’aide des deux mots : “Alvarez maths”. Je n’y retrouve pas directement celui que, depuis, j’ai reconnu en Aurélien Alvarez, le sémillant co-auteur de la série “Dimensions” et animateur du passionnant site “Images des maths” mais un certain Sébastien Alvarez. Bonheur de la faillibilité de ma pauvre mémoire : en recouvrant momentanément le prénom d’Aurélien par celui de Sébastien je découvre N+1, le livre L’Origine des Mathématiques de Clémence Gandillot et je me régale à l’écoute de Michel Mizony. Merci qui ?